Vous lisez...

Les animaux ont une âme

Les animaux ont-ils une âme ?

« La nature fait partie de l’harmonie universelle, et au-delà de leur valeur utilitaire, décoratrice ou autre, les animaux ont une grande influence dans notre vie. »

De tous temps l’homme s’identifie à l’animal, mais s’est-il posé ces questions :

« Les animaux ont-ils une âme » ?

« Peut-on communiquer avec eux après leur disparition » ?

Une petite mise en scène très parlante et pas si « bête » que cela !

Le mari : « Bonjour, ma puce »

L’épouse : « Bonjour, tu sais aujourd’hui j’ai eu le cafard toute la journée. »

Le mari : « Ah bon ? Aller, fais pas cette tête de cochon, regarde, je suis fait comme un rat. »

L’épouse : « Ecoute, arrête tes singeries ! Tu rentres tard, tu me dis que tu as travaillé comme un bœuf. Je crois que tu me cherches des poux dans la tête là » !

Le mari : « Si tu continues à m’agresser comme une tigresse, c’est moi qui vais bientôt avoir le bourdon, je commence déjà à avoir les abeilles. Tu exagères, moi qui rentre doux comme un agneau, aller, mon canard, sois chouette » !

L’épouse : « Tu es rusé comme un renard » ! Je suis sûre que tu étais au café avec les copains, tu es une vraie pie jacasse. Tu as beau me dire que tu es fait comme un rat, moi, je ne suis pas myope comme une taupe !

Le mari : « Bon, cesse de me prendre pour ton chien, et arrête de faire ta tête de mule » ! J’aime bien ma chatte, quand tu m’accueilles et que tu es gaie comme un pinson.

L’épouse : « Tu es vache de me laisser toute seule avec le poussin toute la journée. Tu rentres, fièr comme un coq et tu t’étonnes que je sois méchante comme une vipère. »

Le mari : « Cessons donc de nous répéter comme des perroquets, c’est tous les vendredis soirs la même chanson » !

L’épouse : « Tu as raison ! Aller, viens mon lapin, nous allons dîner. »

Le mari : « Qu’as-tu préparé pour ce soir » ?

L’épouse : « Du poulet aux petits lardons et une fricassée de champignons » !

Le mari : « Très bien ma poule, après un repas pareil, je vais être gavé comme une oie. »

Le mari et l’épouse ensemble : « Il ne faut plus nous quereller ainsi, cela est trop bête » !

Puisque l’homme aime se comparer à l’animal, se pose t-il parfois, les questions suivantes :

« Les animaux ont-ils une âme » ? « Peut-on communiquer avec eux après leur disparition » ?

N’avons-nous pas en nous une partie animale et en quoi lui ressemble t- on réellement ?

Oui, lors de réunions publiques et cela à plusieurs reprises, nos petits compagnons se sont manifestés à leur maître par mon intermédiaire.

Animaux domestiques, apprivoisés, peu importe, pas de juridiction dans la chartre des droits de l’âme, qu’elle soit animale, végétale ou humaine.

Les animaux sont comme les enfants, mieux encore, ils resteront enfants toute leur vie.

Ils seront fidèles à leur maître même si celui-ci les maltraite. Leur intelligence tient en cette faculté d’aimer de façon désintéressée. Si nous, nous avons du mal parfois à les comprendre, eux nous comprennent en permanence, car seul leur amour pour leur maître les dirige.

Ils pleurent quand nous sommes tristes, ils meurent souvent lorsque nous mourons, nous protègent sans même que nous leur demandions, bref tout ce qui demande accord au cerveau de l’homme, est à l’animal un automatisme naturel, « instinctif ».

En ce sens, il est utile, voire indispensable pour nous, êtres humains, de nous poser certaines questions.

« L’homme serait-il en train de perdre son instinct, sa fidélité, son amour ? »

L’animal démontre chaque jour qu’il ne change pas et qu’il reste soumis à l’amour qu’il porte à son maître. -En est-il plus malheureux ?

Son malheur ne viendra jamais de lui, mais de ce que l’homme fera de son amour.

L’animal donne sa vie pour son maître !

Arrêtons le massacre des animaux de laboratoire, le trafic d’organes, les représentations dites « culturelles » ou le sang coule à flot, "tauromachie, combat de coqs, de dromadaires, de béliers, de chiens, de chevaux, de vaches…", liste non exhaustive hélas !

Cliquer sur le diaporama ci-dessous, pour le visionner et méditez !

Commentaires